Que voir en Arménie ?

Que voir en Arménie

L’Arménie est riche d’histoire et de culture. Il s'agit bien de l’un des pays les plus anciens au monde.

L'histoire de l'Arménie remonte aux débuts de la néolithisation : 9500 à 6000 av. J.-C. faisant partie de l'étendue du Trialétien.

L’Arménie est connue aussi par ces origines urartéennes qui remontent au IXe siècle avant notre ère. Devenue en 301 le premier État chrétien de l’histoire, elle a pu construire innombrable d’églises et de monastères qui composent l’un des plus grands ensembles d’art et d’architecture chrétiens.

L'Arménie est considérée comme la première nation au monde à avoir adopté le christianisme comme religion d'État au début du IVe siècle.

La tradition chrétienne arménienne est aussi connue sous l'appellation de "grégorianisme", d'après Grégoire l'Illuminateur, le Saint patron et premier dirigeant de l'Église arménienne. C'est lui qui aurait converti le pays païen en 301, sous le règne du roi Tiridate IV.

Depuis les siècles les traditions artistiques reflètent une culture unique : l’architecture et la sculpture occupent leurs places importantes dans l’histoire d’Arménie.

Les églises et les monastères richement ornées sont la preuve la plus éclatante.

L’Arménie vous offre des endroits paradisiaques. Sa nature est surprenante et émouvante. Laissez porter par les légendes bibliques au carrefour de l'Orient et de l'Occident.

Plusieurs sites archéologiques, historiques et culturels sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

L’Arménie est une terre de spiritualité, de culture, de nature, de saveurs, de loisirs et d'hospitalité. C’est pourquoi elle attire les touristes de tous les coins du monde avec des attentes variées.

TERRE DE SPIRITUALITE
L’Arménie est officiellement chrétienne dès 301.
La région qui comprend l'Arménie actuelle est une terre biblique où l'arche de Noé est venue selon la Genèse s'échouer sur le mont Ararat, aujourd'hui en Turquie.
L'Arménie est considérée comme la première nation au monde à avoir adopté le christianisme comme religion d'État au début du IVe siècle.
La tradition chrétienne arménienne est aussi connue sous l'appellation de "grégorianisme", d'après Grégoire l'Illuminateur, le Saint patron et premier dirigeant de l'Église arménienne. C'est lui qui aurait converti le pays païen en 301, sous le règne du roi Tiridate IV.
L'Église affirme que les apôtres Barthélemy et Thaddée ont été les premiers à prêcher en Arménie au Ier siècle, d'où le titre d'Eglise apostolique arménienne.
La Bible a été traduite en arménien au Ve siècle par Saint Mesrop, également créateur de l'alphabet arménien.
La cathédrale Sainte-Etchmiadzin est le plus ancien édifice chrétien arménien.
Sa première construction date de 303, mais elle a été par la suite reconstruite en 484.
La cathédrale possède de beaux témoignages de la sculpture arménienne chrétienne avec par exemple un bas-relief représentant saint Paul et sainte Thècle ainsi que des oiseaux et une croix. Sourp Etchmiadzin abrite trois reliques : celle de la lance de la Passion, la main de saint Grégoire, et du bois de l'arche de Noé.
Depuis 2000, le complexe religieux d'Etchmiadzin ainsi que le site archéologique de Zvartnots sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

TERRE DE SAVEURS
La cuisine arménienne a plus de 2000 ans et conserve les traditions de son peuple. La cuisine arménienne est l’une des plus anciennes en Europe et en Transcaucasie.
Dans l’identité arménienne elle occupe une place importante. Parmi des plats les plus populaires sont : Dolma, Khorovats(barbecue), khashlama, cuits de la meme façon qu’il y a 1500 ans.
Lavache,c est le pain traditionnel arménien fait de la farine, du sel et de l’eau est Inscrit en 2014 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
La cuisine arménienne est connue aussi par ses plats de viande et de poisson. Les poissons les plus populaires sont le pollan et la truite élevés et capturés dans le lac Sevan. La truite de Sevan s’appelle « ishkhan -poisson impérial. Le plat le plus préféré des Arméniens est le barbecue de truite appelé « ishkhan khorovats ».
La cuisine arménienne est riche de soupes : »spas »la soupe de matsoun , la soupe « khash », la soupe de poule tarkhana, la soupe au riz avec l’oignon etc.
Le dessert arménien traditionnel est très délicieux : « gata »-est une large galette, le halva, le pakhlava-la cuisson bien feuilletée de miel avec la farce épaisse de noix, les biscuits différents avec des noix et des marmelades fruitières. Les sucreries comme soudjoukh, nazouk, les abricots confits, les pèches farcis des noix différents, et une large choix de fruits secs.
Mais l’Arménie est connue aussi par ces fruits surtout des abricots et des grenades. On appelle l’Arménie « un paradis fruitier ». L’ABRICOT – en latin, prunus arménicus
L’abricot se cultive depuis des millénaires en Asie et en Europe. Les Européens l’ont d’abord appelé “ pomme d’Arménie ”, car ils le supposaient originaire de cette partie du monde.
Fragile et périssable, il est souvent plus connu sous sa forme déshydratée et se prête à la fabrication d’eau-de-vie, de confiture, de jus…
Mais ce n’est pas tout : on réalise de magnifiques objets en bois d’abricotier. Ainsi le doudouk, la merveilleuse petite flûte très populaire en Arménie. À Erevan, boutiques et marchés proposent de jolies sculptures en bois d’abricotier.
La grenade, dont les graines ont pour rôle de se fertiliser, symbolise la renaissance, le cycle de la nature. La grenade est utilisée comme symbole de la culture arménienne, de la joaillerie et l'art. Ce fruit représente la fertilité, la prospérité et la bonne fortune.
Le riche sol volcanique et l’ensoleillement généreux de l’Arménie, donnent aux fruits un goût particulièrement sucré, qui les place aux yeux de beaucoup parmi les plus savoureux au monde.
Pratiquement tous les arbres fruitiers et les fruits d’Arménie sont « Bio », d’origine et sans modifications génétiques.

TERRE DE CULTURE
Depuis les siècles les traditions artistiques reflètent une culture unique : l’architecture et la sculpture occupent leurs places importantes dans l’histoire d’Arménie.
Les églises et les monastères richement ornées sont la preuve la plus éclatante.
L’Arménie est riche des « noms musicaux » : Sayat Nova, Komitas, Aram Khatchatourian, Arno Babadjanian qui sont entrés dans l’ histoire musicale universelle. Aujourd’hui on n’oublie pas « les Charakan » chants traditionnels liturgiques arméniens du Moyen Age. Vous allez profitez des concerts magnifiques à la Philharmonie et à l’Opéra d’Erevan.
Le Maténadaran est une preuve vivante de l’amour envers la littérature. Maténadaran est l’une des plus anciennes bibliothèques du monde. Musée de manuscrits anciens et Institut de recherches, conserve d’ouvrages les plus anciens et les plus riches du monde.
Ce trésor national sauvegarde l’une des plus riches collections près de 17 000 manuscrits enluminés et un millier d’archives sur l’histoire de l’Arménie ainsi que de nombreux écrits historiques, philosophiques et scientifiques de la culture et des sciences arméniennes antiques et médiévales incluant tous les domaines: histoire, géographie, grammaire, philosophie, droit, médecine, mathématiques, cosmographie, théorie du calendrier, alchimie, chimie, traductions, littérature, chronologie , histoire de l'art, miniature, musique et théâtre. Les manuscrits sont rédigés dans toutes les langues arabe, persan, grec, syrien, latin, éthiopien, indien, japonais etc.( inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO )
Le théâtre arménien a une histoire de plus de 2000 ans. Au Maténadaran se trouvent beaucoup de manuscrits sur le théâtre également. L’historien grec Plutarque témoigne dans ses récits d’une représentation des Bacchantes d’Euripide mise en scène à Artachat en 53 avant J.C., et parle du roi arménien Artavazd qui composait des tragédies. Des informations précieuses nous sont parvenues également grâces aux récits de chroniqueurs du 5ème et 7ème siècles tels que Hovhan Mandakouni et Davtak Kertogh, puis de Tovma Artsrouni (9ème -10ème siècle) et bien d’autres qui témoignent d’un théâtre arménien fleurissant au Moyen âge. Aujourd’hui encore l’art du théâtre est très apprécié en Arménie où les traditions théâtrales sont conservées.
La peinture arménienne est connue grâce au paysagiste marin Ivan Aïvazovski, à Martiros Sarian, à Jean Carzou, Jean Jansem. Au Parc Sarian à Erevan vous allez découvrir les peintres arméniens contemporains.
L’Arménie est riche de ses monuments historiques, c’est pourquoi l’Arménie est souvent appelée un musée à ciel ouvert. En Arménie il y a plus de 4000 monuments historiques. A Erevan il y a plus de 40 musées et galeries d’art.


TERRE D'HOSPITALITE
Vous avez déjà entendu parler de la légendaire hospitalité arménienne ? Vous êtes loin d’imaginer l’accueil, la curiosité et la bienveillance qui va vous attendre. L'hospitalité et le partage sont des valeurs omniprésentes et toutes naturelles pour les Arméniens. Les touristes ont très souvent le sentiment d’avoir renoué avec de lointains cousins, et après avoir visité l’Arménie reviennent toujours pour visiter des endroits et les gens bien aimés.

TERRE DE NATURE
L’Arménie vous offre des endroits paradisiaques. Sa nature est surprenante et émouvante. Laissez porter par les légendes bibliques au carrefour de l'Orient et de l'Occident. La nature de Tsakhkadzor va vous surprendre. Tsakhkadzor est entouré par les forêts et des prairies, d ou le nom de Tsakhkadzor qui signifie « Vallée des fleurs. Il y a un téléphérique qui vous emmènera à une hauteur de 2819 m., d’où vous allez admirer d’une vue exceptionnelle sur la gorge d’Hrazdan.
A Djermuk vous allez profiter d’un air absolument pur et saturé du parfum des arbres et des fleurs. En Hankavan vous serez entourés d’une nature merveilleuse couverte de forets épaisses et de montagnes.
Le Lac Sevan vous offre un paradis à ciel ouvert. Sa couleur reste toujours bleu-vert et admire tout le monde pendant des siècles.

TERRE DE LOISIRS
En Arménie, surtout à Erevan vous allez trouver une excellente vie nocturne. Erevan est célèbre pour y faire la fête. La jeunesse se rend dans les nombreux bars en tout genre puis dans les grands clubs de la ville pratiquement tous les soirs de la semaine. Mais ce qui participe grandement à la réussite d’une bonne soirée est certainement le prix des consommations. La capitale arménienne est en mesure d'offrir des divertissements pour tous les goûts. Erevan abrite une grande quantité de bars et de clubs qui vivent au rythme d´une vie nocturne agitée.

Comment obtenir le visa?

http://www.france.mfa.am/fr/visa/

Liste des Etats http://mfa.am/u_files/file/consulate/Visa/visafreelisteng2.pdf
dont les ressortissants sont unilatéralement exemptés de l'obligation de visa.

Les ressortissants des autres Etats, indépendamment du type de passeport (passeport diplomatique, passeport de service, document officiel ou de voyage), ainsi que les titulaires de laissez-passer de l'ONU ne sont pas exemptés de l’obligation de visa d'entrée en Arménie.

Dans tous les autres cas, le régime des visas pour les ressortissants de l'Arménie avec les Etats étrangers est régi par le droit interne de ces Etats et est susceptible d’être modifié. Par conséquent, le MAE de la République d'Arménie recommande de s’informer des mises à jour sur les visas par le Ministère des affaires étrangères ou les missions diplomatiques des Etats de destination avant le voyage.

Les ressortissants des Etats étrangers pour lesquels un régime sans visa est prévu pour l’entrée en Arménie peuvent rester sur le territoire de la République d'Arménie jusqu’à 180 jours au cours d'une année, sauf disposition contraire stipulée par les accords internationaux de la République d'Arménie.
Les catégories de visa d’entrée en République d’Arménie
Conformément au décret du Gouvernement de la République d'Arménie n°1255-N du 4 octobre 2012, les ressortissants des Etats-membres de l'Union Européenne et des pays appliquant les dispositions Schengen sont exemptés, à compter du 10 janvier 2013, de l'obligation de visa pour le séjour en République d’Arménie. Les ressortissants de ces pays peuvent résider sur le territoire de la République d’Arménie 180 jours par an.
Visa visiteur - est délivré aux personnes qui souhaitent visiter l’Arménie pour des fins suivantes: visite à la famille (amis), regroupement familial, tourisme (repos), soin médical, étude dans les établissement d’enseignement, participation à des évènements culturels, sportifs, scientifiques et autres, participation aux Conférences, réalisation de projets à court terme d’assistance technique, de programmes humanitaire, de bienfaisance, d’aide financière, participation aux négociations d’affaires, activités professionnelle, activités économique (création d’entreprise, établissement de filiale ou de représentation d’entreprise étrangère, investissement, importation et exportation de marchandises ou de services), ainsi qu’aux membres d’équipage des transports aériens ou terrestres. Le visa visiteur est délivré pour une entrée simple ou pour entrées multiples pour une durée de validité d'un an.
Visa officiel - pour les titulaires de passeports officiels ou de service
visas pour entrées multiples d’une durée de validité de 3 ans aux employés non-diplomatiques des représentations diplomatiques et consulaires étrangères accréditées en Arménie ou des organisations internationales ayant leur siège en Arménie et aux membres de leur famille,
visa pour entrée simple ou entrées multiples d’une durée de validité d’un an pour les officiels des pays étrangers ou les fonctionnaires des organisations internationales qui visitent l’Arménie pour des fins de service à l'invitation des instances publiques arméniennes, des représentations diplomatiques et consulaires accréditées en Arménie et des organisations internationales ou leurs représentations ayant leur siège en Arménie,
visa pour entrée simple ou entrées multiples d’une durée de validité d’un an pour les membres des délégations officielles titulaires de passeports ordinaires.
Visa diplomatique - pour les titulaires de passeports diplomatiques et pour les personnes ayant un statut diplomatique
visa pour entrées multiples d’une durée de validité de 3 ans pour les employés des représentations diplomatiques et consulaires étrangères accréditées en Arménie ou des organisations internationales ayant leur siège en Arménie et les membres de leur famille,
visa pour entrée simple ou entrées multiples d’une durée de validité d’un an pour les membres de délégations officielles et les membres de leur famille ainsi que d'autres fonctionnaires arrivant en Arménie pour une visite d’Etat, officielle, de travail ou une mission officielle,
visa pour entrée simple pour une durée de validité jusqu’à 120 jours en cas d'arrivée en Arménie à des fins non-officielles.
Visa de transit - visa pour entrée simple ou entrées multiples d’une durée de validité d’un an pour un séjour en Arménie d’une durée maximum de 3 jours, avec possibilité de prolongation jusqu’à 4 jours pour les voyageurs en transport aérien ou terrestre transitant par le territoire arménien.
Le Ministère des Affaires étrangères de l'Arménie délivre et prolonge les visas <officiels> et <diplomatiques>, ainsi que délivre des visas électroniques evisa.mfa.am. Les visas <visiteurs> et <de transit> sont délivrés et prolongés par le service des passeports et des visas de la Police de l'Arménie. Les visas d’entrée en République d’Arménie sont prolongés uniquement sur le territoire arménien, avant la date d’expiration du visa.
Les visas arméniens sont délivrés pour une durée maximum de 120 jours avec possibilité de prolongation jusqu’à 60 jours, sauf disposition contraire stipulée par la loi ou les accords internationaux de la République d'Arménie.
La durée de validité du visa pour entrée simple délivré par les représentations diplomatiques ou consulaires de l’Arménie à l’étranger est supérieure de deux mois à la durée de séjour en Arménie, alors que la durée de validité du visa pour entrée simple délivré à la frontière ou sur le territoire arménien correspond à la durée de séjour en Arménie. La durée de validité du visa délivré par les représentations diplomatiques ou consulaires peut correspondre à la durée de séjour déclarée par écrit par le demandeur de visa.

Des frais étatique sont perçus pour la délivrance de visa d’entrée selon les modalités et le montant définis par la loi arménienne sur « les frais étatiques ».
http://france.mfa.am/fr/fees/
Invitation
Le Gouvernement arménien a établi la liste des pays http://france.mfa.am/u_files/file/consulate/invitationonlyeng.pdf
dont les citoyens ne peuvent obtenir un visa arménien que sur invitation et uniquement auprès des représentations diplomatiques et consulaires de la République d'Arménie. Les citoyens de ces pays d’origine arménienne peuvent obtenir un visa arménien aux postes-frontières sans invitation (les documents attestant l’origine arménienne sont les documents délivrés par les structures religieuses et communautaires, ainsi que par les autorités publiques).
Formulation de l’invitation
Les invitations http://www.mfa.am/u_files/file/consulate/Visa/Hraver_Nmush.pdf
adressées aux ressortissants étrangers peuvent être déposées auprès du Ministère des Affaires étrangères par:
a) les personnes morales enregistrées en Arménie
b) les autorités publiques, les collectivités locales, les représentations diplomatiques et consulaires, les organisations internationales ou leurs représentants.
Les personnes physiques soumettent l’invitation au service des passeports et des visas de la Police www.passportvisa.am).
Arrivée en Arménie
Les ressortissants étrangers* entrent sur le territoire de la République de l'Arménie à travers les postes-frontières. Pour son entrée, un ressortissant étranger doit avoir un passeport valide, un visa d'entrée ou un document de statut de résident et après la permission des autorités de contrôle des frontières, sauf disposition contraire stipulée par la loi ou les accords internationaux de la République d'Arménie.
Les mineurs étrangers peuvent entrer en Arménie accompagnés de leurs parents, l’un des parents ou tout autre représentant légal ou accompagnateur ou seul s’ils arrivent chez leurs parents, l’un des parents, un autre représentant légal ou une organisation d'accueil.

L’entrée d’un ressortissant étranger sur le territoire de la République d'Arménie est refusée si ce dernier ne possède pas de passeport ou d’un document remplaçant le passeport ou si la validité de son document d’identité est expirée; l’entrée est interdite également si la délivrance du visa arménien lui est refusée sur le poste-frontière ou si l’entrée lui est interdite par les autorités de contrôle des frontières. Dans ces cas, le ressortissant étranger doit être renvoyé, par le même moyen de transport, dans son pays d'origine ou dans le pays d’où il est arrivé en Arménie, à l’exception des cas où le but de l'arrivée est la demande d'asile politique ou du statut de réfugié.

Selon les dispositions des accords internationaux, en cas de l’absence de moyens propres, les couts du renvoi du ressortissant étranger sont pris en charge par le transporteur qui a effectué son transport de l’étranger en Arménie, ou bien par la République d’Arménie selon l’ordre défini par le Gouvernement arménien.

Les ressortissants des pays étrangers pour lesquels le régime sans visa est prévu peuvent séjourner sur le territoire de la République d'Arménie au maximum 180 jours par ans, sauf disposition contraire stipulée par les accords internationaux de la République d'Arménie.
Départ de l'Arménie
Les ressortissants étrangers peuvent quitter l'Arménie en présentant un passeport valide et un document attestant la validité de leur séjour en Arménie avant leur sortie sauf disposition contraire stipulée par la loi et les accords internationaux.
Transiter par l'Arménie
Est considéré comme voyage de transit le passage à travers le territoire arménien des ressortissants étrangers d’un pays vers un pays tiers par transports aérienne ou terrestre. Si un étranger transite par l'Arménie, il doit présenter un billet pour un pays tiers ou un visa pour un pays tiers et ne peut rester sur le territoire de l'Arménie qu’au maximum 72 heures, sauf en cas d'urgence. Les ressortissants étrangers qui transitent par l'Arménie par voie terrestre peuvent obtenir des visas de transit sans présenter un billet ou un visa d’un pays tiers.

Un étranger ne peut rester dans la zone de transit qu’au maximum 48 heures s’il ne va pas entrer sur le territoire de l’Arménie, sauf en cas d'urgence.

Cliquez ici http://france.mfa.am/u_files/file/consulate/visaappform.pdf
pour télécharger le formulaire de demande de visa d’entrée en Arménie.
REMARQUES IMPORTANTES

Les services de visa aux postes-frontières de la République d’Arménie n’accordent que des visas à entrée simple de 3 jours pour les visas de transit, et jusqu’à 21 et 120 jours pour les visas visiteur.
Les ressortissants étrangers soumis à l’obligation d’une invitation pour obtenir un visa d’entrée en République d’Arménie ne peuvent pas obtenir de visa aux postes-frontières de la République d’Arménie.

Pour plus d’information vous pouvez nous contacter par e-mail rdv.ambarmen@orange.fr ou evisa@mfa.am ou par téléphone au (+33) 01 42 12 98 02, les lundis, mardis et mercredis, sauf les jours fériés, entre 15h00 et 17h00 ou (+37460) 620516.

Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez nos meilleures idées de voyage

Échangeons en direct et prendre un rendez-vous

Noah voyage est à votre écoute

N’hésitez pas à nous joindre du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Pour discuter, veuillez remplire ces champs.

@